La formation initiale Les outils de l'enseignant La formation continue Les actualités Réglementation
Annuaire de centres  Le risque routier en entreprise Emplois Curriculum vitae Les liens

Retour accueil


Admission

Important :
Vous allez entrer en formation d'admission dans quelques temps. Assurez-vous de la reconnaissance de la compétence de vos formateurs. Il y a souvent des surprises ...
Arrêté du 1er juin 2001 - NOR : EQUS0100832A
Art. 7. - L'enseignement théorique est obligatoirement assuré par des formateurs titulaires du diplôme du brevet d'aptitude à la formation des moniteurs de véhicules terrestres à moteur (BAFM) et d'une autorisation d'enseigner en cours de validité valable pour la catégorie de formation dispensée. Toutefois, des titulaires d'un titre ou diplôme, visé ou homologué, de l'enseignement supérieur ou de l'enseignement technologique d'un niveau égal ou supérieur au niveau III dans la discipline concernée ou d'un diplôme étranger d'un niveau comparable peuvent intervenir dans les matières correspondant à leur diplôme.
L'enseignement pratique est obligatoirement assuré par des formateurs titulaires du BAFM et d'une autorisation d'enseigner en cours de validité valable pour la catégorie de formation dispensée.
Pour la formation à l'enseignement de la conduite des véhicules deux-roues à moteur et des véhicules du groupe lourd, des formateurs de l'établissement, titulaires depuis au moins trois ans de l'autorisation d'enseigner valable pour la catégorie de formation dispensée, peuvent assurer la partie technique de la formation, sous le contrôle effectif et la validation régulière du directeur pédagogique de l'établissement titulaire d'une autorisation d'enseigner valable pour la catégorie de formation dispensée.
Dans le cadre de stages pratiques en entreprise, des candidats inscrits à l'examen du BAFM, titulaires d'une autorisation d'enseigner en cours de validité, valable pour la catégorie de formation dispensée, peuvent participer à l'enseignement théorique et pratique, en présence effective d'un maître de stage, titulaire du BAFM et de l'autorisation d'enseigner valable pour la catégorie de formation dispensée, sous la responsabilité du directeur de l'établissement assurant la formation au BAFM.

Note DSCR du 18 novembre 2008 et Note DSCR du 12 décembre 2008
Arrêté du 08 décembre 2008 (JO du 16 janvier 2009)


A l'issue des épreuves d'admissibilité, les épreuves d'admission ont pour finalité de contrôler les capacités et les compétences acquises en formation. Elles comprennent quatre épreuves complémentaires :
- contrôle des connaissances (durée 1h15 - coef 2) 
- pédagogie en salle (durée 55 mn - coef 3) 
- conduite commentée (durée 25 mn - coef 1)
- pédagogie sur véhicule (durée 65 mn - coef 3) 


Chaque épreuve est notée. Toute note inférieure à 7 sur 20 obtenue à l'une des épreuves d'admission est éliminatoire. Sont déclarés admis au BEPECASER les candidats ayant reçus à l'issue des quatre épreuves  d'admission la moyenne générale de 10 sur 20, soit, après application des coefficients mentionnés, un total de 90 points au moins. Pour le calcul de ces points, seules sont prises en compte les notes obtenues par les candidats aux épreuves d'admission.
(arr. du 12 juillet 1996) "Les candidats non admis aux épreuves d'admission dont la moyenne générale est égale ou supérieure à 8 sur 20 (soit 72 points sur 180) et qui n'ont pas obtenu de note éliminatoire ainsi que les candidats dont la moyenne générale est égale ou supérieure à 12 sur 20 (soit 108 sur 180) avec une seule note éliminatoire sont autorisés à se présenter à des épreuves de rattrapage. Ils se soumettent à nouveau aux seules épreuves où ils ont obtenu une note inférieure à 10 sur 20". Pour établir les résultats définitifs de l'examen, seules sont prises en compte les notes les plus favorables aux candidats, obtenues soit aux épreuves d'admission, soit aux épreuves de rattrapage. Toutefois, une note inférieure à 7 sur 20 obtenue à l'une des épreuves de rattrapage est éliminatoire.
En cas d'échec ou d'absence aux épreuves d'admission ou de rattrapage d'une session, les candidats conservent le bénéfice de leur réussite à l'admissibilité pour les sessions suivantes.

JO du 31 janvier 2009 (arr du 08 décembre modifiant les conditions de délivrance de l'autorisation d'enseigner)